Voeux du Maire

  • Mis à jour : 3 janvier

Voir la vidéo

Mesdames, messieurs, chers Mijolands,
La reprise épidémique dans notre pays nous empêchera de nous retrouver en ce début d’année pour des vœux où nous aurions pu nous rencontrer autour d’un verre de l’amitié.

Les vœux sont l’occasion de dresser un bilan de l’année écoulée et d’esquisser les perspectives pour celle qui s’ouvre.

Le conseil n’est à nouveau complet que depuis mi-octobre, et j’ai alors débuté mon mandat de maire. Nous avons aussitôt travaillé d’arrache-pied pour reprendre les dossiers interrompus et en lancer de nouveaux. Il y a beaucoup à faire, beaucoup de sujets ayant été laissés en déshérence depuis longtemps.

Il a fallu d’abord faire face aux urgences : le remplacement provisoire d’une partie du personnel communal à l’école (suite à un départ et un congé maladie) et la mise en concurrence du déneigement. Les chutes de neige abondantes et prolongées ont mis à rude épreuve les équipes techniques, de la commune et des prestataires, mais elles ont fait face et je les remercie de leur engagement.

Il fallait aussi, dans l’intérêt de la population, avoir une gestion plus efficace :
-  améliorer la situation financière en récupérant des subventions dues de longue date (d’ores et déjà ont été récupérés plus de 90 000 €, notamment deux années de subvention du transport scolaire par la communauté d’agglomération)
-  rechercher activement des économies, notamment en ne renouvelant pas certains contrats ou dépenses inutiles et en internalisant certaines,
-  le conseil municipal a adopté un contrat de renouvellement complet de l’informatique communale ; il inclut non seulement le remplacement complet du parc, totalement obsolète, mais aussi un partenariat pour la maintenance, l’hébergement des données et les sauvegardes ; ce dispositif offrira de meilleurs conditions de travail aux agents, une plus grande efficacité et la sécurisation des données.

La sécurité a été justement une autre priorité immédiate.
-  la sécurité informatique,
-  la sécurité du parking de l’école : nous avons finalisé la première phase du projet de réfection, qui sera effectuée au printemps.

L’activité économique aussi : nous avons travaillé en urgence pour améliorer les conditions d’activité touristique de cet hiver, dans le peu de temps qui nous restait ; à titre d’exemple :
-  la réfection provisoire du pont de la Nicode, pour faire passer les engins de damage, a été effectuée avant les premières neiges ; reste maintenant au SMMJ à faire sa part du travail, à savoir damer côté Jura,
-  nous avons apporté une contribution essentielle à l’ouverture de la station en louant un bâtiment de la Bussode au SMMJ pour y loger des saisonniers ne trouvant pas d’hébergement.

Le résultat de nos autres travaux n’est pas encore visible et prendra du temps pour l’être : il s’agit de la préparation technique ou juridique de gros dossiers porteurs d’avenir. Mais une partie devrait déboucher dès 2022.

Citons quelques exemples :
-  pour la sécurité, un plan d’ensemble de sécurité routière au village, aux Septfontaines et aux Mars notamment, qui est en cours d’élaboration concrète avec nos partenaires du Département
-  au titre de la sécurité pour les secours, mais aussi de la facilitation de la vie quotidienne des habitants, nous avons lancé opérationnellement le travail de patience, sur l’adressage des rues, qui fait cruellement défaut actuellement,.
-  pour mieux vous informer, les travaux de conception d’un nouveau site internet ont débuté.
-  pour notre patrimoine commun et le tourisme, la restauration de la zone Lavoir au centre du village, pour laquelle l’étude commandée est en cours.
-  pour le développement organisé de la commune, nous avons commencé les travaux de réflexion sur la dynamisation du site de la Bussode et pour la recherche organisée d’un investisseur pour les terrains dits de la Poste.

Au-delà de ces exemples, je voulais insister sur deux points fondamentaux :

-  notre souci que chaque action s’inscrive dans un projet d’ensemble pour notre commune : c’est ainsi que les commissions ont désormais défini leurs priorités, ce qui me permettra de présenter au conseil municipal, avant le vote du budget 2022, le plan d’action stratégique de la commune pour les quatre ans à venir ;

-  notre volonté de poser de nouvelles fondations dans les relations avec nos partenaires : c’est ainsi que, préalable indispensable pour que notre commune retrouve son dynamisme, nous avons renoué le dialogue avec eux sur une base nouvelle, à savoir un vrai partenariat, basé sur la confiance et la transparence, mais aussi l’exigence. Ce partenariat permettra à Mijoux d’être associée désormais dès le début des projets et d’être en temps utile à la table des décisions la concernant. Mais aussi que les projets dont elle est à l’origine soient pris en compte. Si ce nouvel esprit a été pris en compte dans son principe par nos partenaires, bien sûr tout ne s’est pas mis en place immédiatement : il s’agit d’un travail de longue haleine. Mais l’important est que les principes soient posés et que, sur plusieurs dossiers essentiels, le travail ait commencé. Soyez assurés que je veillerai, dès le début 2022, à ce que les réunions nécessaires aient bien lieu et soient suivies d’effets et d’actions.

2022 sera pour Mijoux la première année de véritable application de nos engagements : dynamisme dans les projets concrets, rigueur de gestion, transparence vis-à-vis de vous, travail partenarial exigeant et confiant avec les tiers.

Nous aurons l’occasion, en cours d’année, avec des moyens à adapter en fonction de l’évolution de la pandémie, de vous rendre compte régulièrement des progrès accomplis.

Dans l’attente, je vous souhaite, au nom du conseil, une excellente année 2022, de santé, de bonheur et de réussite dans vos projets. Et que tous ensemble nous prospérions, personnellement et collectivement.